Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 18:26

C'est à l'invitation de l'ONAC Oise, de la DSDEN de l'Oise, du Souvenir Français et de la Mairie de Rethondes que les élèves de l'AEC et ceux du club Théâtre de Mme KOUKI se sont rendus à Rethondes accompagnés des élèves des clubs Histoire de Crépy La Fontaine et de Nanteuil; "Ceux de 2014" pour une journée de commémorations du 11 Novembre, la veille; lundi 10.

Cette journée comportait 2 temps;

Un temps de cérémonies sur la place de l'église et du monument aux morts de Rethondes, le matin entre 10h et 13h environ et

Une visite d'un site de mémoire 1914-1918 l'après-midi à savoir:

-Le Musée Territoire 14-18 de Rethondes ainsi qu'une expo pour "Ceux de Nanteuil"

-Les Carrières de Montigny à Machemont pour "Ceux de Betz" et "Ceux de Crépy"

Le matin, nous sommes partis à 2 cars ramasser les élèves des 3 établissements et leurs enseignants: M.Moreau, M.Tandé, Mme Piloy de Nanteuil et Mme Semell de Crépy, tandis que M.Broissard et M.Renou retrouvaient le groupe directement sur place.

La matinée commença par une distribution de ponchos blancs à tous les collégiens et une photo de groupe.Les collèges Beaumont et l'école G.Dartois de Beauvais, les collèges de Mouy, Monod de Compiègne, St-Leu d'Esserent et de Bornel ainsi que l'école de Rethondes étaient présents et participèrent aux cérémonies par des prestations artistiques très interessantes; théâtre, lectures de poèmes, lettres, chants et mimes qui succédèrent aux diverses allocutions des personnalités présentes dont le Recteur d'Académie Monsieur Beignier, ainsi que:

Monsieur Gérard Desmarets, Maire de Rethondes

Monsieur Philippe Dumont, Directeur de l’ONAC de l’Oise

Madame Françoise Pétreault, Inspectrice d’académie-DASEN de l’Oise

Les élèves de Nanteuil se distinguèrent par un spectacle de mime sur le thème de la Mobilisation qui eut beaucoup de succès-nous les félicitons ainsi que leurs professeurs- tandis que Crépy et Betz firent des lectures de lettres.Le club Théâtre de Mme KOUKI choisit la lettre de Gaston Biron et une réponse à cette lettre écrite par les élèves eux-mêmes. Les 3 principaux de collèges étaient là pour encourager leurs élèves.

Un grand bravo à tous et en particulier à Orane, Charlotte et Maxime de Betz ainsi qu'à Mme Kouki

Le collège Guillaume CALE aurait-il  été délocalisé? Normal il a 2 ailes....

Le collège Guillaume CALE aurait-il été délocalisé? Normal il a 2 ailes....

Les jeunes de l'Oise se souviendront aussi du poncho!

Les jeunes de l'Oise se souviendront aussi du poncho!

M.Broissard ponchiste à Rethondes!

M.Broissard ponchiste à Rethondes!

M.Broissard (bien)entouré de profs de Français; Mme Pépin, Mme Kouki et Mme Piloy

M.Broissard (bien)entouré de profs de Français; Mme Pépin, Mme Kouki et Mme Piloy

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
La Marche de l'Empereur?

La Marche de l'Empereur?

Spectacle de mime par "Ceux de Nanteuil"

Spectacle de mime par "Ceux de Nanteuil"

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
Lecture d'une lettre de Poilu

Lecture d'une lettre de Poilu

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"

Gaston Biron avait vingt-neuf ans en 1914. Pendant plus de deux ans de guerre,Gaston,qui ne cessait d’écrire à sa mère Joséphine, avait attendu en vain une permission qui ne venait pas. Et puis le grand jour vint,malheureusement chargé d’une épouvantable déception : à l’arrière,il arrivait que le spectacle de ces poilus arrachés à leurs tranchées dérange… Gaston était le fils d’une famille de sept enfants. Ses sœurs apprirent sa disparition à la fin de l’été : blessé le 8 septembre 1916,il mourut de ses blessures le 11 septembre 1916 à l’hôpital de Chartres.

Samedi 25 mars 1916 (après Verdun)

Ma chère mère,

[…] Par quel miracle suis-je sorti de cet enfer,je me demande encore bien des fois s’il est vrai que je suis encore vivant ; pense donc,nous sommes montés mille deux cents et nous sommes redescendus trois cents ; pourquoi suis-je de ces trois cents qui ont eu de la chance de s’en tirer,je n’en sais rien,pourtant j’aurais dû être tué cent fois,et à chaque minute,pendant ces huit long jours,j’ai cru ma dernière heure arrivée. Nous étions tous montés là-haut après avoir fait le sacrifice de notre vie,car nous ne pensions pas qu’il fût possible de se tirer d’une pareille fournaise.Oui,ma chère mère,nous avons beaucoup souffert et personne ne pourra jamais savoir par quelles transes et quelles souffrances horribles nous avons passé. A la souffrance morale de croire à chaque instant la mort nous surprendre viennent s’ajouter les souffrances physiques de longues nuits sans dormir : huit jours sans boire et presque sans manger,huit jours à vivre au milieu d’un charnier humain,couchant au milieu des cadavres,marchant sur nos camarades tombés la veille ; ah ! J’ai bien pensé à vous tous durant ces heures terribles,et ce fut ma plus grande souffrance que l’idée de ne jamais vous revoir. Nous avons tous bien vieilli ma chère mère,et pour beaucoup,les cheveux grisonnants seront la marque éternelle des souffrances endurées ; et je suis de ceux-là. Plus de rires,plus de gaieté au bataillon,nous portons dans notre cœur le deuil de tous nos camarades tombés à Verdun du 5 au 12 mars. Est-ce un bonheur pour moi d’en être réchappé ? Je l’ignore mais si je dois tomber plus tard,il eut été préférable que je reste là-bas. Tu as raison de prier pour moi,nous avons tous besoin que quelqu’un prie pour nous,et moi-même bien souvent quand les obus tombaient autour de moi,je murmurais les prières que j’ai apprises quand j’étais tout petit,et tu peux croire que jamais prières ne furent dites avec plus de ferveur.[…]

Ton fils qui te chérit et t’embrasse un million de fois.

Gaston

Lettre extraite de "Lettres de Poilus", Ed. Librio, 1998.

Le 25 avril 1916, à Paris

Mon cher fils,

Ta lettre m’a bouleversée. J’ai souvent essayé de te rassurer. Mais la souffrance doit être tellement intense pour toi. Plusieurs fois dans ta lettre, tu te demandes pourquoi tu as réussi à échapper à tout ce qui s’est abattu sur vous à Verdun. Je vais te répondre.

Bien que tu sois loin, chacune de nos pensées est pour toi, tes sœurs et moi, nous prions pour que tu nous reviennes sain et sauf. N’oublie jamais que nous te soutenons de tout notre cœur.Nous savons l’horreur que tu as subie, tous les jours en voyant tes camarades tomber devant toi. De tous ces bombardements qui s’abattent sur la ville de Verdun, sur vous au front, tu as su ressortir vivant même si nous savons que ce n’est pas fini. Tu ne dois pas baisser les bras, fais-le pour nous, pour tes camarades, tu as toujours été déterminé, courageux et tu l’es encore car d’affronter le front, la mort à la limite des lignes ennemies comme tu le fais, cela est remarquable.

Ne perds pas ce sourire que tu avais sur les lèvres, même si le combat n’est pas fait de joie, sois fort car ces souffrances endurées ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir.
Reviens vite parmi nous ! Ne nous laisse pas seules, nous avons besoin de toi à la maison. Nous pensons fort à toi et nous prions tous les jours pour toi !

Je t’embrasse très fort mon fils!

Ta mère qui t’aime!

Lettre composée par le Club Théâtre du collège de Betz . 2014.

Après les cérémonies "Ceux de Betz" ont repris le car direction Machemont, village situé sur les hauteurs qui dominent la vallée de l'Oise entre Compiègne et Noyon. Au bout d'une petite route étroite passant dans un bois, nous arrivons sur le site des carrières. Sur la vaste esplanade précédant de multiples entrées de carrières nous attendent les membres de l'Association "La Machemontoise" qui s'occupe depuis 2008 du site; à savoir sa mise en valeur, son entretien et l'acceuil du public. Les élèves affamés se voient ouvrir une vaste salle troglodytique, ancien Mess des officiers, pour un pique-nique au chaud. En effet, une grande cheminée a été allumée pour le groupe. Touchante attention! Après la pause repas, nous suivons nos guides après avoir au préalable mis sur nos têtes, charlotte et casque de chantier. En effet, la roche friable peut ici laisser tomber quelques fragments. Nous pénétrons alors dans un dédale de vastes salles de type cathédrale. Certaines peuvent avoir une hauteur de 10 à 12 mètres. Ces carrières datent de la fin du Moyen-Age . On y débitait de gros blocs servant à la construction. Traces de taille et outils anciens et wagonnets sur rails témoignent encore de cette activité. Puis, suite à des excès de production ayant fragilisé le site; l'extraction fut abandonnée pour la culture du champignon, puis des endives. Entre temps, la Première Guerre Mondiale eut lieu et les carrières se retrouvèrent sur le front et donc occupées par la troupe. De nombreux témoignages ; graffitis, sculptures, messages ponctuent la visite et révèlent un patrimoine insolite et intéressant. Une petite heure de visite dans un cadre étonnant de carrières et de végétation luxuriante nous transporte dans une rêverie. On se croirait dans le Temple d'Angkor!. La visite se termine par une tranchée reconstituée avec ses clayonnages , ses pas de tir et passages couverts. Une visite originale. Retour à Betz pour 17h.

L'Equipe AEC

"Villa Suzanne": nom donné au mess par les soldats. Lieu de dépôt du courrier aussi.

"Villa Suzanne": nom donné au mess par les soldats. Lieu de dépôt du courrier aussi.

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
Pique-nique au coin du feu

Pique-nique au coin du feu

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
Après les ponchos.....les casques!! Trop stylés les profs de Betz!!

Après les ponchos.....les casques!! Trop stylés les profs de Betz!!

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
Une des entrées des carrières.

Une des entrées des carrières.

Un magnifique bas-relief

Un magnifique bas-relief

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
Dans les entrailles des carrières

Dans les entrailles des carrières

Un abreuvoir pour les chevaux et du matériel

Un abreuvoir pour les chevaux et du matériel

"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
"L'AEC et les Jeunes de l'Oise se souviennent" Cérémonies à Rethondes avec "Ceux de 2014"
Un message d'espoir?

Un message d'espoir?

Un Zouave

Un Zouave

Dans la tranchée reconstituée

Dans la tranchée reconstituée

Ce soldat ne serait-il pas marocain? Il semble nous donner rendez-vous demain à Betz....

Ce soldat ne serait-il pas marocain? Il semble nous donner rendez-vous demain à Betz....

Article Oise-Hebdo du 12 Novembre 2014

Article Oise-Hebdo du 12 Novembre 2014

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 20:56

A la demande du Rectorat d'Amiens et dans le contexte du Centenaire de la Grande Guerre, il a été demandé à tous les établissements de l'académie d'organiser une petite cérémonie le 7 Novembre selon des modalités laissées au libre choix de chacun. L'AEC s'est porté volontaire pour l'organiser au sein du collège Marcel Pagnol. Fort de son expérience commémorative, les élèves ont préparé en amont cette action en présence des délégués de classe. Réunis dans le forum du collège pavoisé, sous la haute autorité de l'Administration au complet, les élèves de l'AEC ont fait le choix de rendre hommage aux soldats des communes du canton de Betz. Chaque élève avait à honorer un soldat d'une commune, en ayant au préalable fait une petite recherche sur le site Mémoire des Hommes.Chaque personne présente affichait pour l'occasion à la boutonnière un coquelicot* (un poppy) créé pour l'occasion par les élèves du club d'Anglais "English in Action" de Mesdames Renvoisé et Broissard. Une touche de couleur fort appréciée. Que les élèves et leurs enseignantes en soient remerciées.

La cérémonie s'est terminée par une Marseillaise jouée à la flûte traversière par une jeune élève musicienne de 6è; Rose qui a ému toute l'assemblée et dont les notes se sont propagées dans tout le collège, précédant une minute de silence effectuée dans toute les classes.Une petite cérémonie réussie et filmée par notre intrus de service Ahmed, véritable Spielberg en herbe......

En attendant les cérémonies des 10 et 11 Novembre; deux rendez-vous auxquels l'AEC va répondre présent..... A suivre donc...

L'Equipe AEC

Commémoration de l'Armistice au collège.
Ely, Nicolas et Valentin rendent hommage aux soldats du canton.

Ely, Nicolas et Valentin rendent hommage aux soldats du canton.

Eh le paparazzi, on t'a reconnu!!

Eh le paparazzi, on t'a reconnu!!

Commémoration de l'Armistice au collège.
Rose interprêtant la Marseillaise avec talent. Bravo et merci Rose!!!

Rose interprêtant la Marseillaise avec talent. Bravo et merci Rose!!!

Le coquelicot (Extrait de l'article Wikipédia:Jour du Souvenir)


Avant la Première Guerre mondiale, peu de coquelicots poussaient en Flandre. Durant les terribles bombardements de cette guerre, les terrains crayeux devinrent riches en poussières de chaux favorisant ainsi la venue des coquelicots. La guerre finie, la chaux fut rapidement absorbée et les coquelicots disparurent de nouveau.Dans les pays du Commonwealth, le coquelicot est un symbole associé à la mémoire de ceux qui sont morts à la guerre. Le jour du Souvenir y est l'occasion de ventes de coquelicots en papier au bénéfice des anciens combattants.

Le lieutenant-colonel John McCrae, un médecin militaire canadien, établit le rapport entre le coquelicot et les champs de batailles et écrivit son célèbre poème In Flanders Fields (Au champ d'honneur). Le coquelicot devint rapidement le symbole des soldats morts au combat.

La première personne à l'utiliser de cette façon fut Mme Michael, membre du personnel du American Overseas YMCA. Au cours de la dernière année de la guerre. Mme Michael lut le poème de John McCrae et en fut si touchée qu'elle composa également un poème en guise de réponse. Comme elle le précisa plus tard : « Dans un moment fort de résolution, j'ai pris l'engagement de garder la foi et de toujours porter un coquelicot rouge des champs de Flandre comme symbole du Souvenir afin de servir d'emblème et de garder la foi avec toutes les personnes décédées[réf. nécessaire]. »

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 18:00

Journée chargée pour l'AEC que ce 27 septembre car après Chauconin c'est à Droizelles près de Nanteuil que l'AEC a retrouvé "Ceux de Nanteuil" pour une commémoration en l'honneur des 56 soldats du 317è R.I. tombés dans la commune le 9 Septembre 1914.

La cérémonie militaire a dévoilé une stèle posée sur une pierre issue du champs de bataille en présence des représentants de l'Armée , des Anciens Combattants, des Sapeurs-pompiers et bien sûr des élèves du club d'Histoire du Collège G.Cale, fidèles à leur engagement auprès de leurs professeurs M.Moreau et M.Tandé. L'AEC était représenté quant à lui par deux élèves de l'an dernier, à savoir les non moins fidèles Cheyenne et Emilie qui, à la demande de M.Moreau ont bien voulu participer à l'Appel aux Morts.

Après la cérémonie, le public a pu découvrir dans l'église, une exposition, tenue et commentée par les élèves de Nanteuil et notamment Jarold qui a su renseigner les visiteurs. Puis, une mini-conférence s'est tenue sur le thème de "Droizelles et Versigny en 1914" menée de mains de maîtres par Régis Moreau et Pierre Tandé devant un public médusé de découvrir les faits peu connus qui marquèrent les 2 communes en 1914 et notamment l(histoire étonnante d'Aline Meunier dite "Mme Risquetout"!! Mais nous n'en dirons pas plus sur ce sujet...Après de vifs remerciements aux historiens par M.de Kersaint et M.Delorme; un vin d'honneur clôtura l'après-midi très réussie.

Le 317è R.I.à l'honneur à Droizelles
Quand les collèges de Betz et de Nanteuil ne font plus qu'un! Les dernières consignes avant lecture.

Quand les collèges de Betz et de Nanteuil ne font plus qu'un! Les dernières consignes avant lecture.

"Ceux de 2014"

"Ceux de 2014"

Attention aux coups de soleil sur le front...

Attention aux coups de soleil sur le front...

Allez les Bleus!

Allez les Bleus!

Le 317è R.I.à l'honneur à Droizelles
La plaque dévoilée.

La plaque dévoilée.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 20:16

Le 14 Septembre eut lieu à Bas-Bouillancy une commémoration à la fois mémorielle et religieuse. Organisée par Mme Gibert, Mme Bellouin et le père Okeke, cette journée ensoleillée commença par un office en plein air dans le cadre riant de l' élégante église St Pierre et St-Paul du Bas-Bouillancy. La cérémonie a été suivie par un pique-nique- exposition très convivial. Mmes Gibert et Bellouin, grandes amatrices d'Histoire ont présenté une exposition de panneaux relatant les combts de Septembre 1914 dans le secteur de Bouillancy-Etavigny, Acy et Réez-Fosse-Martin. Parmi les présents des élèves de l'AEC anciens et nouveaux mêlés ont répondu à l'appel et ce fut bien agréable de se retrouver. Une belle occasion nous a été aussi offerte de visiter l'église avec les commentaires éclairés de Mme Gibert.Une belle initiative.

Un grand merci aux organisateurs et aux membres de l'AEC ayant pu venir. Emilie, Cheyenne, Flavien, Célia, Julien, Quentin, Pierre-Antoine et Ilyana, Hugo N

L'Equipe de l'AEC

Commémorations à Bas-Bouillancy
Emilie, Cheyenne, T.Abran, Mme Bellouin, Mme Gibert et Julien

Emilie, Cheyenne, T.Abran, Mme Bellouin, Mme Gibert et Julien

Quentin captivé par les explications de Mme Gibert

Quentin captivé par les explications de Mme Gibert

Un pique-nique bien agréable

Un pique-nique bien agréable

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 20:18

Le week end des 5-6 et 7 Septembre 2014 fut un évènement pour les élèves de l'AEC conviés avec les élèves de Nanteuil et de Crépy ("CEUX DE 2014") aux commémorations du Centenaire de l'épopée des Taxis de la Marne à Nanteuil-le-Haudouin et à Paris.

Pour les élèves du club Histoire "Ceux de 2014" tout démarra samedi 6 Septembre au matin au cimetière de Nanteuil où une première cérémonie eut lieu en présence de M.Le Maire, des Anciens Combattants . Au carré militaire et en présence d'un taxi d'époque les élèves ont fait quelques lectures sur le contexte de la bataille de l'Ourcq et un hommage particulier a été rendu au soldat GUITTER en présence de son petit-fils venu spécialement pour l'occasion de Pau.Un moment d'émotion partagée.

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
Cheyenne représente l'AEC

Cheyenne représente l'AEC

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.

Après cette première cérémonie, le cortège des participant s'élança jusqu'à la stèle des Taxis de la Marne pour de nouvelles lectures, notamment une évocation de l'épopée des taxis.

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.

Texte lu le samedi 6 septembre 2014 : rappel du contexte:

A la fin de l’été 1914, après un mois de guerre, les armées française et britannique sont contraintes de se replier. Les Allemands envahissent ainsi, comme en 1870, la France etentrent dans l’Oise le 30 août au matin. Ils marchent rapidement dans la direction de Paris.
Le général Joffre, commandant en chef des armées françaises, profite du repli des armées pour réorganiser ses forces et pour choisir au mieux le lieu de la reprise des combats.Après avoir un temps pensé à reprendre l’attaque le long de la Seine, c’est finalement plus au nord, sur la Marne et sur l’Ourcq que la bataille a lieu au début du mois de septembre 1914, il y a maintenant tout juste 100 ans.
Les premiers combatsont lieu dès le 5 septembre en Seine-et-Marne. C’est là que tombe, dans un champ de betteraves près de Villeroy, le lieutenant et écrivain Charles Péguy.
Le lendemain, 6 septembre, les deux armées s’engagent totalement dans le combat : c’est le début de la bataille de la Marne.Le front s’étend sur plus de 200 km d’est en ouest.Les combats sont particulièrement terribles dans le secteur le plus à l’ouest du front.
On se bat sur un front parallèle à l’Ourcq, depuis le nord de Meaux jusqu’au nord de Betz. Chaque armée veut prendre de flanc son adversaire et chaque camp apporte ainsi, tout au long de la bataille, de nouvelles troupes.
Ainsi, dans la nuit du 7 au 8 septembre, le général Gallieni fait parvenir vers le front des troupes nouvellement arrivées à Paris. Il fait alors le choix, qui est resté dans l’histoire, de les envoyer au front grâce aux taxis parisiens, réquisitionnés par le camp retranché de Paris. Ce renfort devenu légendaire ne permet cependant pas de faire basculer la bataille.
Au contraire, les combats se renforcent et les journées des 8 et 9 septembre sont particulièrement meurtrières dans la région du Valois, autour de la ferme de Nogeon, à Bouillancy et à Acy-en-Multien, dans le bois de Montrolles au sud de Betz ou encore à Droizelles, près de Versigny. Des milliers de jeunes hommes, âgés d’une vingtaine ou d’une trentaine d’années, Français comme Allemands, meurent ainsi en quelques jours et beaucoup d’autres sont blessés ou portés disparus.
Au matin du 10 septembre, les Allemands ne sont plus là. Ils sont repartis au cours de la nuit vers le nord et ce sont eux qui sont maintenant en train de se replier. La bataille est gagnée pour les Français, Paris est sauvée.C’est ce qu’on a appelé le « miracle » de la Marne.
La bataille de la Marne n’a donc pas permis aux Français et aux Britanniques de vaincre et de mettre fin à la guerre. Mais c’est cependant grâce à la résistance des soldats dans la région de l’Ourcq que les plans allemands ont pu être arrêtés et que la France n’a pas perdu la guerre dès le mois de septembre 1914."

"Ceux de 2014"

Dimanche 7 Septembre: L'EPOPEE DES TAXIS DE LA MARNE VERSION 2014.

Il a fallu se lever tôt pour être au Collège Guillaume CALE de Nanteuil à 5h45 et ce sont 12 élèves de l'AEC qui sur les 31 du groupe "Ceux de 2014" ont répondu présents pour cette journée exceptionnelle car unique qui leur a fait vivre cent ans après l'épopée des Taxis de la Marne.

Parmi ces élèves de Betz, 6 étaient des "anciens" de l'an dernier: Cheyenne, Mathilde, Stacy, Alisia, Loanne et Emilie contents de se retrouver tandis que 6 nouveaux se joignaient à eux pour un passage de relai: Brice, Erwann, Mattéo, Romain, Lucile et Justin. Un beau mélange avec une parité en partie respectée.

Un car nous a transporté jusqu'aux Invalides où des cérémonies ont eu lieu avant le départ du cortège. Nous avons pu admirer sur le parvis des Invalides de véritables taxis anciens, mais aussi un bus, des costumes d'époque au milieu d'une foule constituée de militaires et de journalistes couvrant l'évènement. D'ailleurs, certains élèves ont eu l'honneur de répondre aux questions de BFMTV, RTL ou encore Le Parisien. De vraies stars!!

Puis, vint l'heure de l'embarquement dans les taxis modernes à raison de deux personnes par véhicule. La société de taxis partenaire de l'opération alignait une centaine de véhicules dont la plupart étaient occupés par des élèves parisiens. Une fois les taxis occupés, le convoi s'élança par le Pont Alexandre III, les Champs-Elysées, la Concorde, la Madeleine, Opéra,les Grands Boulevards , Porte de Pantin la N3 -> Bondy -> Gagny -> Le Raincy -> Livry-Gargan -> Tremblay en France (Le Vieux Pays) -> Le Mesnil-Amelot -> Dammartin-en-Goële -> Nanteuil-le-Haudouin par la RN2
Le cortège s'arrêta assez souvent malgré l'important dispositif de circulation mis en place et les traversées des villes de banlieue furent rythmées par des cérémonies et l'itinéraire salué par un public chaleureux, applaudissant, photographiant les véhicules de passage.

Sur le coup de midi le convoi se sépara en 2 colonnes. L'une chemina vers Dammartin; l'autre vers Tremblay-en-France où eurent lieu les pauses pique-nique. Dans le parc du Château Bleu de Tremblay, un pique-nique fut offert aux élèves , copieux et original que les enfants prirent sous une chaleur estivale.Puis, le convoi reprit sa route; la RN2 en direction de Nanteuil où il arriva vers 15h.

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
"Ceux de 2014" Photo de groupe aux Invalides avant le départ.

"Ceux de 2014" Photo de groupe aux Invalides avant le départ.

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
La distribution des badges et des cadeaux.

La distribution des badges et des cadeaux.

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
Erwann,Brice, Justin , Mattéo et Romain

Erwann,Brice, Justin , Mattéo et Romain

Emilie et Lucile: En voiture les filles!

Emilie et Lucile: En voiture les filles!

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
Pique-nique au parc de Château bleu à TREMBLAY EN FRANCE

Pique-nique au parc de Château bleu à TREMBLAY EN FRANCE

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
M.MOREAU; un de "Ceux de Nanteuil"!!

M.MOREAU; un de "Ceux de Nanteuil"!!

Attention à la signalisation parfois trompeuse...

Attention à la signalisation parfois trompeuse...

Nous y voilà!

Nous y voilà!

C'est au milieu d'une foule déjà importante que le cortège arriva et s'immobilisa près du rond-point de la stèle aux Taxis où à partir de 16h d'importantes commémorations militaires eurent lieu en présence d'autorités; le préfet, le député E.Woerth, le sénateur P.Marini et des élus locaux. Entre cérémonies à caractère militaire et discours des élus; les élèves du groupe "Ceux de 2014" ont été mis à l'honneur par des lectures, des dépôts de gerbes dont ils se sont acquittés avec brio. Dans la foule, ils ont pu croiser certains de leurs profs tels M.Broissard, Mme Belot, M.Parageaud et M.Blassel. De nombreux parents étaient là également pour assister à l'évènement sous un soleil ardent.

La journée se termina au Collège G.CALE par un vin d'honneur avec les personnalités qui ont pu admirer l'exposition et les travaux du club d'Histoire de Nanteuil et de l'AEC de Betz.

Une journée mémorable que l'AEC ne pouvait râter. Un souvenir de sa présence aux Cent Ans des TAXIS DE LA MARNE."

Les "Anciens" présents au convoi: Emilie BOUVIER, Cheyenne IONESCU, Stacy VAMOUR, Mathilde PERONI, Loanne DEJARDINS et Alisia FOURNET.

Les "nouveaux" : Erwan BESANCON, Justin DUCHENE, Lucile DUQUESNE, Brice MUS, Romain RAFFY, Mattéo BORREGO

Un grand merci à eux.

Pour finir, nous vous proposons une galerie de photos prises par Monsieur Paul NAVARRE au moment de la cérémonie finale à Nanteuil. De très beaux clichés que nous vous offrons en guise d'album souvenir.

Un grand merci à M.Navarre et toutes nos félicitations pour son travail.

L'Equipe AEC

EXPOSITION DE PHOTOS

PAUL NAVARRE

Spahis et Pantalons Rouges

Spahis et Pantalons Rouges

LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
LES TAXIS DE LA MARNE: Cent Ans après.
Partager cet article
Repost0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 11:11

En cette fin de mois d'Août 2014, à la veille de la rentrée, les communes du Valois ont une pensée pour cette journée du 28 Août 1944 durant laquelle elles vécurent les moments inoubliables de leur Libération.Jeudi 28, Mareuil était de celles-ci et à partir de 17h30 des commémorations eurent lieu en 3 étapes:

-Ce fut d'abord l'inauguration d'une plaque apposée à l'entrée du cimetière, en hommage à deux soldats américains tués lors des combats pour la Libération de la commune. Une cérémonie officielle à laquelle participèrent toutes les sections locales des Anciens Combattants par l'intermédiaire de leurs porte-drapeaux. Parmi eux, nous avons eu le plaisir de revoir Grégory; ancien élève de l'AEC. M.Le Maire; M.Proffit a rappelé dans son discours l'ambiance dans Mareuil ce jour là, teintée d'angoisse d'abord et finalement de joie et de soulagement malgré les combats qui ont causé la mort de quelques soldats américains mais aussi allemands.

MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION
MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION
MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION

-Dans un second temps l'assistance s'est dirigée à pieds vers la mairie où une deuxième inauguration a eu lieu. En effet, le monument aux morts de Mareuil a été déplacé pour prendre place à coté de la mairie suite à de nouveaux travaux d'urbanisme récents dans le centre du bourg. Nettoyé, remis en valeur, il trône en bonne place pour les futures cérémonies.M.Le Maire a à cette occasion fait un nouveau discours.

-Enfin, l'assemblée s'est retrouvée à la salle polyvalente proche pour y visiter une exposition consacrée à Mareuil entre 1939 et 1945 sous l'égide de Robert LEROUX présent aux cérémonies et spécialiste incontesté de l'Histoire de la commune.

Une soirée parfaitement réussie et un grand bravo aux organisateurs.

MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION
MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION
MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION

En ces temps de commémorations, il est à préciser qu'une page importante de la Guerre 1914-1918 s'est écrite à Mareuil et non des moindres. En effet, le 9 Septembre 1914 ( jour dont le Centenaire est tout proche); le Général Von Kluck signa dans une villa du bourg un ordre important aux conséquences immenses puisqu'il va sceller la victoire de la Marne en libérant notre canton de l'ennemi et en faisant reculer le front vers le Nord pour une autre guerre, de position celle-ci, qui dura jusqu'en 1918.

Une plaque apposée sur la façade de cette villa rappelle aujourd'hui encore cet ordre.

Pour en savoir plus: Lire :

Robert LEROUX: "Mareuil sur Ourcq; 2000 ans d'Histoire" p.195-199.

MAREUIL SUR OURCQ COMMEMORE SA LIBERATION
Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 17:30

Sorti aujourd'hui même 20 Mai 2015 et distribué dans toutes les boîtes aux lettres de la communauté de communes; le magazine: "BONJOUR VALOIS" n°10 consacre ce mois ci une page au travail du collectif "Ceux de 2014" auquel l'AEC participe avec les collèges G.Cale de Nanteuil et La Fontaine de Crépy. Une bonne nouvelle donc pour les élèves (et leurs professeurs) qui y voit une reconnaissance de leur investissement et une vitrine pour toutes les actions menées et celles à venir.

L'Equipe AEC- "Ceux de Betz"

Article "Ceux de 2014" Bonjour Valois n°10 p.16 C.C.P.V. Mai 2015

Article "Ceux de 2014" Bonjour Valois n°10 p.16 C.C.P.V. Mai 2015

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de l'AEC"Archéo-Blockhaus" du collège de Betz
  • : Ce blog a pour but de présenter les travaux effectués par un groupe d'élèves volontaires de 3e participant à une Action Educative et Culturelle (AEC) autour de la ligne Chauvineau et plus largement dans le Valois
  • Contact

Texte libre

Recherche